Mofo Party Plan

Qu’est-ce qu’ils ont avec Cuba et l’Amérique Latine, MOFO PARTY PLAN ? Déjà leur précédent EP s’appelait Chupacabra et le chanteur Simon y confessait son attirance pour une « Sexy Cuban ». Mais voici maintenant qu’ils s’entichent d’une langouste dans le clip qui annonce ce nouvel EP, « Breath » !

Couleurs vives et joie de vivre cubains sont certes bien dans les gênes des jeunes nîmois, mais on y trouve surtout des traces du New-York de Television (les guitares de Jessy) ou du Bruxelles de BRNS. C’est d’ailleurs de nouveau en Belgique avec Gaethan Dehoux qu’ils sont allés enregistrer, forts du succès de leur précédente collaboration, qui leur avait ouvert les portes de quelques belles scènes (finale des Inrocks Lab, Francofolies ou Eurockéennes entre autres).

Les proximités avec LCD Soundsystem voire Foals ou The Juan McLean sont toujours là, mais la maturité se fait sentir ( le plus jeune du quartet, le batteur Maxime, vient d’avoir 20 ans) : un son qui s’assume, dans une puissance rock rappelant l’énergie de leurs concerts (le début de « Masabuka »), mais avec une véritable liberté pour les explorations électro. Cette génération se soucie peu des étiquettes, mélange les genres avec habileté, brasse les époques sans complexe (« You Will Soon Be Awake ») et passe avec brio d’un instrument à l’autre, comme le bassiste Charles qui n’est pas pour rien dans l’introduction croissante des machines.

MOFO PARTY PLAN trace sa route sans griller les étapes, et nous amène un souffle chaud et estival. De quoi tenir tout l’hiver sans déprimer.

 FACEBOOK / BANDCAMP / SITE