Sensibilisation aux clichés sexistes dans le Rap

Depuis son ouverture, Paloma se pose la question de la place des femmes dans les musiques actuelles.

En 2018, pour la journée des droits de la femme, nous avons joint nos forces à celles de l’association Les Culottés du Genre Humain et Da Storm, spécialiste de la culture hip-hop, pour sensibiliser les jeunes à la place faite aux femmes dans le rap. Souvent dénigrées, objectifiées, affichant des postures dégradantes, les femmes n’ont pas toujours une place de choix dans l’univers du rap. Et pourtant, des alternatives existent ; tous les rappeurs ne sont pas misogynes, et toutes les rappeuses ne sont pas des faire-valoirs. À travers l’analyse de « punchlines », et des moments de réflexion personnelle, Da Storm a invité les adolescents et les jeunes adultes à se questionner sur le sens de ce qu’ils écoutent. Le projet s’est établi avec le collège les Oliviers de Nîmes, le lycée Geneviève Anthonioz de Milhaud et Paloma.