Festival contre le racisme — Terminé

  • 14H
  • Grande Salle Patio
  • Terminé
  • Organisé par la Confédération Générale du Travail
  • Festival contre le racisme

14:00 – Ouverture des portes au public

14:30 – 14:50 – Patio, concert « QUATUOR BOGEN »

15 :00 – 16:20 – Patio, débat « La lutte contre le racisme, un combat quotidien »

16:30 – 16:50 – Patio, concert « QUINTET BOGEN »

17:00 – 18:45 – Patio, table ronde « Le racisme dans nos villes »

19:00 – 20:00 – Grande Salle, concert « N’JOY »

20:30 – 21:30 – Grande Salle, concert « BILBOK BARZOI »

22:00 – 23:30 – Grande Salle, concert « NO ONE IS INNOCENT »

Loin des discours désabusés, No One Is Innocent a su retrouver dans la formule magique de ses débuts une pertinence décuplée par la tension des thèmes abordés sur tous leurs albums. Aujourd’hui, quand Kemar évoque les raisons qui l’ont poussé à monter No One Is Innocent, à savoir «En avoir assez de cette daube qui passe à la radio ou à la télé, des produits musiques frelatés qu’on nous vend comme du frais», on comprend l’envie et le succès d’un groupe épidermique qui a su trouver sa place au sein des plus grands du live. No One a tracé sa route, ses membres se sont jetés dans l’arène, comme s’ils jouaient leur vie à chaque concert, comme si c’était le dernier.

Depuis bientôt 5 ans « N’Joy » écume les scènes du Gard et des départements limitrophes, en transmettant leur bonne humeur au public. Ces cinq Cévenols distillent un son Pop-Rock entrainant, avec des compositions originales illustrant les joies et les peines de la vie d’aujourd’hui et des reprises de chansons françaises revisitées à la sauce « N’Joy », plus Pop et assurément plus Rock, avec une version de « l’Aigle Noir » capable de faire sauter un public toujours conquis ! Avec la sortie de leur 1er album en juillet prochain, ils prennent désormais la route pour se produire dans de grandes salles et des festivals important (Festival Les Rocktambules à Rousson (30), Le Forum à Carcassonne (11), Paloma, à Nîmes (30), Fête Effrontée à Lézan (30), Fête de l’Humanité à La Courneuve (93), etc…)

Ça faisait 13 ans qu’ils n’existaient plus… Il fallait bien que les Bilbok sortent un jour de leur hibernation et c’est maintenant chose faite.  Les membres du Barzoï ont repris goût à la scène, et ont décidé de repartir sur les routes chaque été.  Les 7130 kilomètres et 6 fuseaux horaires qui les séparent corsent un peu la logistique mais bon, nous sommes quand même au 21eme siècle, et internet ça sert aussi à s’organiser, et à répèter!  Et puis, pour un groupe, ne pas se voir 10 mois dans l’année, ça crée des liens!  Ça permet d’avoir une sérieuse envie de se retrouver et d’envoyer le bois comme si chaque concert était le dernier. C’est donc un Bilbok Barzoï hybride survitaminé, international, et étésien, qui renait de ses cendres; un espèce de Beaujolais nouveau implacable de la scène alternative.

C’est en Mai 2000 que le Bogen Quartet voit le jour, sous l’impulsion de Céline et David Dussaud. Cet ensemble, animé par un même désir musical, visite un répertoire éclectique allant de la musique baroque à la musique du XXème siècle. N’hésitant pas à adjoindre à leurs programmations des pièces de toutes origines – tant en terme d’époque que d’esthétisme – le Bogen Quartet fédère autour de lui un large public, aussi bien en France qu’à l’étranger.

Infos navettes

Bus Aller : Ligne 2 « CHU Carrémeau – Citadelle/Paloma ».
Fréquence : toutes les 10 minutes environ, jusqu’à 21h30.

Les soirs de concert, sur simple demande, le bus vous dépose à Paloma.

Lignes périurbaines déjà existantes : 11,12, 21 et 22

Bus Retour : Ligne 2  « Citadelle/Paloma – CHU Carrémeau »
Tous les arrêts sont desservis jusqu’au terminus  »CHU Carrémeau »

Prix d’un ticket de bus habituel : 1,60 €

Détail des horaires de retour pour ce concert à venir.

Partager & commenter