Local Heroes #1 : Hill Valley + Monalisa + Kursed — Terminé

  • 20H
  • Paloma
  • Terminé

Essoufflés, les cheveux trempés collés au front, le feu dans chaque muscle, les doigts lacérés par les cordes des Telecaster, les flash des lumières de la scène imprimés dans la rétine. Hill Valley, ces six gamins de Clermont-Ferrand, n’échangeraient cet état, ces moments contre aucun autre. C’est ça qu’ils veulent faire, c’est à ça qu’ils se préparent toutes les semaines depuis deux ans dans leur cave.Ils ont passé leurs nuits à écouter des groupes comme At The Drive In, Foo Fighters, Bloc Party, ou Foals.

3 ou 4 groupes se relaient sur la scène rouge du club. Ils sont jeunes (ou pas), beaux (ou pas), elles aussi, et le groupe local – il assume, joue avec la conviction et la sueur de ceux qui y croient. On aime ça, eux aussi, ça se voit. On aime surtout ce qu’ils promettent, ce qui les anime, ce qui les pousse sur scène sous la lumière crue des projos 2000 watts : à savoir les tripes, l’amour des guitares, des micros et bien sûr, le talent. Venez jeter une oreille, on vous la redonne à la fin… singulièrement étonnée.

Il y avait une place dans le rock français, les Monalisa l’ont prise. Avec urgence, avec énergie, ils sont là, bien présents.
Ils ont  du  Nirvana dans  les oreilles,  du Joy Division dans les bottes, du  Bashung et du  Placebo dans leurs tiroirs, mais ne nous y trompons pas, les Monalisa ne ressemblent qu’à eux. Des  mélodies  percutantes,  définitivement  rock,  nous  traversent   au  son  des  guitares  électriques et  nous  restent inlassablement sur les lèvres.

Kursed voit le jour dans un garage à la fin de l’année 2003 alors que les membres du groupe sont âgés de 13 ans et distille un Rock-Alternatif. En 2006, le groupe enregistre leur premier LP « A transparent pain… »  sonnant très grunge 90’s. Le groupe évolue, gagne en maturité, leurs compos deviennent plus alternatives visitant toutes sortes de style musicaux, en créant une alchimie avec leur propre son. Puis tout s’accélère pour le groupe qui arrive enfin à leur majorité et réalise leurs premières tournées nationales.

Infos navettes

Bus Aller : Ligne 2 « CHU Carrémeau – Citadelle/Paloma ».
Fréquence : toutes les 10 minutes environ, jusqu’à 21h30.

Les soirs de concert, sur simple demande, le bus vous dépose à Paloma.

Lignes périurbaines déjà existantes : 11,12, 21 et 22

Bus Retour : Ligne 2  « Citadelle/Paloma – CHU Carrémeau »
Tous les arrêts sont desservis jusqu’au terminus  »CHU Carrémeau »

Prix d’un ticket de bus habituel : 1,60 €

Détail des horaires de retour pour ce concert à venir.

Partager & commenter