Winter Camp Festival : The amazing snakeheads + The wytches + Ps I love you + Baston — Terminé

  • 20H
  • Club
  • Terminé

WINTER CAMP FESTIVAL, troisième édition, aura lieu du 9 au 13 décembre 2014 à Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nîmes, Nantes, le Havre. Pendant 5 jours, une trentaine d’artistes de la scène indie se succèderont dans ces différentes villes dans le cadre de concerts uniques, cartes blanches, créations.

« L’un des morceaux du trio, fraîchement signé sur Domino et auquel le NME offre l’étiquette de “nouveau groupe le plus excitant de Glasgow”, s’intitule Where Is My Knife.
Où, donc, se trouve le couteau des trois garçons ? Entre leurs dents. Serrées jusqu’à se briser la mâchoire quand ils incendient les scènes, les membres, les tympans, quand leur leader Dale prêche comme un diable son rock primal, brutal, sanguin et sanglant. Les Cramps et The Fall sont leurs amis, et nous aussi. » les Inrocks

Formés en 2011 à Brighton les Wytches sont de vrais héritiers tracassés des Cramps ou de Christian Death, avec leur garage-rock qui rappelle les émotions d’un Bleach de Nirvana ou le Strange House de The Horrors. Mélange de surf, de grunge et de doom-metal avec un fond de psychédélisme. Après quelques singles remarqués, ils viennent de signer un prestigieux contrat d’album chez Heavenly Recordings pour un avenir à placer sous les meilleurs auspices.

Quatre ans après son dernier album, le très réussi « Death Dreams », le duo canadien PS I Love You revient avec un troisième opus épique et sans concession. Le duo semble plus épanoui que jamais et ne se refuse (presque) rien. Si la force brute du groupe s’estompe, voir PS I Love You caresser des territoires plus psychés qu’avant a ce petit quelque chose d’excitant. A découvrir absolument en live !

Si le nom du groupe (coup de coeur sosh aime les inrocks lab) évoque un déchaînement physique incontrôlé, c’est une impressionnante maîtrise de leur musique qui frappe à la première écoute de Baston.Façonné autour d’une certaine idée du garage décontracté d’outre-Atlantique, le trio manie autant la distorsion et les guitares twangy des Oh Sees ou de Burnt Ones que les mélodies pop et léchées de groupes comme Beach Fossils ou Deerhunter. Avec une scène garage en pleine ébullition, Rennes livre ici un groupe aux nuances nettement plus riches sans pour autant abandonner la crasse brutale et décomplexée qui fait la saveur du genre.

Infos navettes

Navette départ centre ville vers Paloma : 19h30

Navette retour Paloma vers centre ville : 00h30

Prix d’un ticket de bus habituel : 1,20 €

Partager & commenter